Barrière, passage obstrué :    Guān        

 

   

   Le flux centrifuge ou centripète du Yin ou du Yang peut être bloqué au niveau d'une grosse articulation des membres : épaule, coude, poignet ; hanche, genou, cheville.

   Au niveau du tronc, du cou ou du crâne, il en va de même pour le flux montant ou descendant du Yin ou du Yang.

   Ceci peut être responsable de douleurs articulaires au niveau du blocage, ainsi qu'éventuellement si le blocage s'est produit au niveau du tronc, de troubles viscéraux en amont par excès d'énergie, ou en aval par insuffisance d'énergie.

 

   Le diagnostic de Barrage ou Barrière est assez simple à établir, et se fait à l'aide de ce qu'on appelle classiquement les 'huit règles' - qui sont en fait une liste de quatre paires de règles, dont deux seront utilisées ici...

 

  Comme en cas de barrage matériel sur une rivière, il y aura un excès de l'énergie accumulée en amont, et une insuffisance en aval. 

   Si c'est par exemple le Yang qui ne passe pas, la peau sera plus chaude en amont et plus froide en aval de l'articulation où l'énergie passe mal. La pression, qui équivaut quant à elle à un apport d'énergie, sera désagréable pour le patient là où il y a trop d'énergie, ce qui indiquera l'amont, donc le sens du flux perturbé.

 

   A chaque lieu de Barrage (ou Barrière) potentiel il peut donc y avoir 4 blocages possibles : le Yang dans un sens, le Yang dans l'autre, le Yin dans un sens, et le Yin dans l'autre.

   (Il n'y a donc pas de rapport avec les méridiens, qui sont au nombre de 6 à chaque membre.)

   Et à chaque blocage correspond un point qui le lève, sorte de commutateur qui ouvrirait l'écluse intempestivement fermée sur le flux de l'énergie.

 

   Il y a donc 4 points qui lèvent les barrières à chaque articulation, mais on ne saurait les mélanger : l'un ouvre le passage au Yang dans un sens, l'autre au Yang dans l'autre sens, un 3e point libère le passage au Yin dans un sens, et un 4e au Yin circulant dans l'autre sens.

 

 

   Si on stimule le point spécifique du type de blocage diagnostiqué, et celui-là seul suffira, il va ouvrir l'écluse intempestivement fermée, et le résultat est immédiat (sinon il y a erreur dans le diagnostic ou le choix du point). Si le résultat n'est que partiel, il suffira de répéter la stimulation du même point jusqu'à guérison.

 

   D'où l'importance d'un diagnostic et d'un traitement personnalisés, pour obtenir des résultats raides et durables.